Soins palliatifs et respect de la dignité de l'homme

Vendredi 16 Novembre 2012

Retrouvez ici le Communiqué  de la conférence:

COMMUNIQUE – Soins palliatifs et respect de la dignité de l’homme

 

Le législateur français, par l’article L 1110-10 du Code de la Santé Publique, dans sa rédaction issue de la loi du 04 mars 2002, définit les soins palliatifs ainsi :

« les soins palliatifs sont des soins actifs et continus, pratiqués par une équipe interdisciplinaire, en institution ou à domicile.

Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder

 la dignité de la personne malade, et à soutenir son entourage ».

La conférence va préciser le contour de plusieurs concepts posés par le sujet :

– définition de la fin de vie ;

– appréhension de la mort ;

– cerner la différence entre la douleur et la souffrance ;

– comprendre la différence entre le soin et le traitement ;

– Y a-t-il un lien entre euthanasie, ou soin palliatif ?

– l’organisation nécessaire des soins palliatifs ?

En un mot, comment irriguer par la source du respect de la dignité humaine, tout acte de soin.

Madame le Docteur ROBINEL,

Mesdames et Messieurs les personnalités, tous en vos grades et qualité, qui nous font l’honneur de votre présence ce soir

Madame la Directrice de l’I.E.J.,

Chers auditeurs fidèles de nos Conférences,

Chers Etudiants,

Mesdames et Messieurs les Membres de l’Institut des Droits de l’Homme de la Martinique,

Je voudrais, avant tout, remercier très sincèrement le Docteur Roselyne ROBINEL, Responsable de l’unité des Soins Palliatifs au C.H.U. de Fort-de-France, Médecin Directeur du Réseau de Soins Palliatifs de la Martinique, d’avoir accepté de soustraire de son temps précieux, celui qu’elle va partager avec nous.

Avec moi, je vous demande de l’applaudir.

Mesdames et Messieurs,

« la liberté, c’est savoir ce qui est nécessaire » a écrit Frédéric ENGELS.

Et, c’est cette liberté que nous avons conjuguée, lorsque le 30 avril 2008, nous avons, ici, dans cet amphithéâtre, créé l’Institut des Droits de l’Homme de la Martinique.

Notre projet est d’œuvrer, par tous moyens, à la promotion et au respect des Droits de l’Hommes, notamment en organisant des actions de formations théoriques et pratiques, dans le domaine des Droits de l’Homme et des libertés publiques.

C’est tout le sens du cycle des Conférences sur les Libertés et les Droits Fondamentaux, dont j’inaugure ce soir, la cinquième édition.

 

L’Institut des Droits de l’Homme de la Martinique, a également pour objet, de :

 

1° – participer et d’encourager la publication d’études, de travaux ou d’articles relatifs aux Droits de l’Homme.

Nous éditons, chaque année, les actes numériques du cycle des Conférences, contenant les textes des interventions, ainsi que la documentation.

Notre dernier CD-Rom, est disponible ici ce soir.

2° – Nourrir les liens avec d’autres Instituts, organismes ou associations, qui œuvrent d’une manière ou d’une autre, pour la promotion des Droits de l’Homme.

C’est ainsi que nous avons un partenariat avec l’Institut d’Etudes Judiciaires de Martinique, dirigé par Maître Corinne BOULOGNE-YANG TING, Maître de Conférences, pour offrir à la Martinique entière, sans aucune condition, le cycle des Conférences sur les Libertés et les Droits Fondamentaux.

C’est l’occasion, une nouvelle fois pour moi, de remercier et de féliciter Madame la Directrice de l’I.E.J., pour cette cordiale et fructueuse collaboration.

Avec moi, je vous demande de l’applaudir.

Le moment est venu pour moi, de saluer les autres associations avec lesquelles, nous entretenons aussi des relations d’amitié et de partenariat :

– l’Association Martiniquaise de Recherches sur l’Histoire des Familles, présidée par le Docteur Guy SOBESKY, qui fête son dixième anniversaire cette année ;

– le Club SOROPTIMIST de Fort-de-France, Alizés Sud, présidé par Madame Martine FLANDRINA ;

– le Club SOROPTIMIST Diamant-les-Rivières, présidé par Madame Carmen FALL ;

– Action Sida Martinique, présidée par Madame Marlène OUKA.

Mesdames et Messieurs,

« Notre crime est d’être homme, et de vouloir connaître » (LAMARTINE).

Nous sommes réunis ce soir, pour connaître un peu plus, sur un sujet qui touche de près, chacun d’entre nous :

« Soins palliatifs et respect de la Dignité de l’Homme ».

 

Nous savons que c’est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948, qui a donné, pour la première fois, un contenu normatif, au concept de dignité humaine, en affirmant, dans son préambule, que « …la dignité est inhérente à tous membres de la famille humaine… ».

On peut tenter de définir la dignité humaine, par une formule ramassée, mais pleine de sens : c’est ce qu’il y a d’inaltérablement humain dans chaque homme.

            Le législateur français, par l’article L 1110-10 du Code de la Santé Publique, dans sa rédaction issue de la loi du 04 mars 2002, définit les soins palliatifs ainsi :

« les soins palliatifs sont des soins actifs et continus, pratiqués par une équipe interdisciplinaire, en institution ou à domicile.

Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder

 la dignité de la personne malade, et à soutenir son entourage ».

Docteur ROBINEL, voilà indiqué le vaste champ de la réflexion, que vous allez diriger ce soir.

Vous aurez à cœur, j’en suis certain, de préciser le contour de plusieurs concepts posés par le sujet :

– définition de la fin de vie ;

– appréhension de la mort ;

– cerner la différence entre la douleur et la souffrance ;

– comprendre la différence entre le soin et le traitement ;

– Y a-t-il un lien entre euthanasie, ou soin palliatif ?

– l’organisation nécessaire des soins palliatifs ?

En un mot, comment irriguer par la source du respect de la dignité humaine, tout acte de soin.

Nous avons hâte d’entendre le Docteur ROBINEL, mais avant, je passe la parole, à Madame la Directrice de l’Institut d’Etudes Judiciaires de la Martinique (I.E.J.), Maître Corinne BOULOGNE-YANG TING.

Raymond AUTEVILLE

Président de l’IDHM

 

Texte non-communiqué.

L’IDHM accueille

 

Dr ROBINEL

Dr ROBINEL

Responsable de l'Unité de Soins Palliatifs au CHU de Fort-de-France

Médecin Directeur du Réseau de Soins Palliatifs de la Martinique