WordPress database error: [Can't create/write to file '/tmp/#sql_77d3_0.MYI' (Errcode: 28)]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

WordPress database error: [Can't create/write to file '/tmp/#sql_77d3_0.MYI' (Errcode: 28)]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

WordPress database error: [Can't create/write to file '/tmp/#sql_77d3_0.MYI' (Errcode: 28)]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

WordPress database error: [Can't create/write to file '/tmp/#sql_77d3_0.MYI' (Errcode: 28)]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Erreur de la base de données WordPress : [Can't create/write to file '/tmp/#sql_77d3_0.MYI' (Errcode: 28)]
SHOW FULL COLUMNS FROM `wp_options`

Commission Prison – Institut des Droits de l'Homme de la Martinique – IDHM

Commission Prison

La Commission Prison

Responsable: Me Corinne BOULOGNE YANG-TING, Avocat à la Cour

L’Institut des Droits de l’Homme de la Martinique a, par décision du Conseil d’Administration du 16 septembre 2009, créé la Commission Prison.

La mission de cette Commission s’inscrit dans notre objet social: « oeuvrer par tout moyen à la promotion et au respect des droits de l’Homme’.

Cette commission n’entend pas se substituter aux autres institutions qui ont en charge l’organisation, la gestion de la prison et des personnes détenues. Mais elle a pour vocation et pour ambition de placer l’Homme au centre du débat, dans la problématique du respect des droits fondamentaux de la personne, détenue en prison.

Aujourd’hui, un constat s’impose. La surpopulation carcérale est manifeste, et les conditions de vie de la personne détenue méritent attention.

La question du traitement des personnes détenues dans leur dignité se pose donc avec acuité.

La personne détenue, malgré la violation de la loi qui justifie son incarcération, doit subir sa peine, dans des conditions qui ne heurtent pas la dignité humaine.

La déclaration universelle des droits de l’Homme du 10 décembre 1948 dispose en effet en son article 5 : « Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ».

L’objectif de la Commission sera d’apporter sa contribution au combat pour l’amélioration des conditions de détention des personnes incarcérées, et le respect de la dignité humaine.